E-Commerce London, le salon glauque

Alors que le E-Commerce Paris grossit chaque année, et que les stands deviennent de plus en plus importants, il semble que la crise a frappé très durement le Royaume-Uni. J’étais hier à Londres pour assister au salon E-Commerce Olympia et j’ai été hyper-déçu de ce que j’ai vu! Trois facteurs m’ont particulièrement marqué, la petite taille du salon, les acteurs présents ou surtout absents, et enfin le peu d’innovations qu’on y trouvait.

Tout d’abord, quand vous allez à Londres, vous allez dans la capitale du pays où le e-commerce, et les ventes en ligne sont les plus importantes en Europe. Vous pensez pays anglo-saxon, Etats-Unis, vous pensez « BIG ». Le centre d’exposition Olympia se prête d’habitude à de grands salons, et quelle fut ma déception quand je suis entré dans ce hall, qui devait faire à peu près ¼ de la surface du E-Commerce Paris, avec des espaces vides sur les côtés cachés par des cloisons en contre-plaqué, des vrais cache-misères.

Dans le même esprit, vous vous attendez à retrouver tous les ‘patrons’ du web qui fonctionnent toujours aussi bien d’après vos newsletters TechCrunchiennes et autres JDN. Google, Facebook, Yahoo !, FourSquare, toutes ces entreprises web qui s’imposent avec des solutions pour favoriser le e-commerce, aucune d’entre elles n’avaient un stand digne de ce nom. Seul Google était présent, et ce géant de l’internet s’est contenté d’un ridicule carré en bordure d’allée avec 2 vendeurs et un PC portable, c’était désolant…

Enfin, je suis allé à Londres pour faire de la veille, voir les innovations, après tout, le Royaume-Uni a été pendant longtemps l’anti-chambre des Etats-Unis en Europe. Que proposaient les entreprises anglaises en termes de social media, de community management, de géolocalisation, que font les acteurs d’applications mobiles, de jeux viraux, où en est le m-commerce, etc… Je n’ai pas trouvé une seule réponse à ces questions, pas de nouveautés, pas d’innovations, pas de jeune entreprise au concept excitant, rien, le néant… Du SEO classique, du SEM avec un mauvais commercial qui nous explique sans connaitre notre activité que d’après lui il faut un budget de £7500/mois pour être présent sur google, des entreprises très web 1.0 de marketing digital classique, des zones de paiements, bref rien de nouveau…

Je dois dire que j’ai été très déçu, pour plusieurs choses : j’ai perdu une journée de travail productive pour m’y rendre, je n’y ai rien appris, je n’ai pas pris de contact intéressant, et mes espoirs d’y trouver des sources d’insipiration ont été largement trompés… Je vais au salon VAD E-commerce de Lille cette après midi, et suis sûr d’y trouver plus de choses intéressantes pour moi. La France, bloquée par ses institutions, ses étudiants, sa bureaucratie, ses syndicats, serait-elle en fait le pays de l’innovation web en Europe ?

Advertisements

About blogeezer

Je suis un entrepreneur lillois, fan de nouvelles technologies et passionné du web. Je suis associé dans plusieurs entreprises dont SSL247, revendeur n°1 en Europe des certificats SSL. J'ai aussi créé avec mon associé ww.JobisO.fr, 1ère solution de recrutement low-cost en France. Enfin, notre petit dernier projet se nomme Wilck. Wilck (www.wilck.fr) est créateur de solutions mobiles pour tous en proposant des sites internet optimisés pour les téléphones portables, clé en main à toutes les entreprises, indépendants, PME et TPE. L'idée de mon blog est d'exprimer mes coups de coeur technologiques, mes petites experiences d'entrepreneur et mes reflexions sur le monde de l'internet et de l'entrepreunariat en général.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s