Category Archives: Technologies

Norme RGS et l’incroyable lenteur de Autorités de Certifications françaises.

Cela faisait probablement 3 ans que je n’avais rien écrit sur ce blog par manque de temps. En effet, depuis mon dernier post, bien des choses ont changé dans mon univers: SSL247 est désormais le leader européen dans le consulting et la vente de solutions de sécurité en ligne, nous somme passés de 20 salariés à 50, et vendons désormais sur 12 pays en Europe et en Amérique du Sud.

Ce post est un coup de gueule contre la norme RGS et un triste constat de l’évolution des CA françaises. Alors qu’elles avaient des boulevards pour concurrencer les géants étrangers, il semble que ces CA n’en sont encore qu’aux prémices de leur développement, et n’ont pas su prendre des virages importants au bon moment.

Leur potentiel de développement était énorme et ce pour plusieurs raisons:

– Plusieurs de ces CA sont nées il y a désormais plus de 10 ans, et ont donc une compatibilité avec les OS/navigateurs existants tout à fait acceptable. C’est la condition sine que non au développement d’une CA au niveau mondial.

– La plupart des CA françaises sont soit subventionnées d’une manière ou d’une autre, soit leurs actionnaires sont des très grands groupes du CAC 40. Leurs finances étaient donc (au moins au départ) solides.

– Les connaissances techniques des salariés de ces entreprises sont d’un très haut niveau pour la plupart avec des professionnels de l’informatique des systèmes et de la cryptographie.

– L’état français a offert à ces entreprises un niveau de confort incroyable en mettant en place une *norme franco-française* appelée RGS qui permet *quasi-uniquement* aux CA françaises de sécuriser les réseaux et sites web des administrations et du secteur public français en général.

Que s’est-il passé?

– Malgré des sites internet de vente en ligne et des *bureaux* aux 4 coins du monde pour certaines d’entre elles, le déploiement des certificats SSL et d’identification personnels de ces CA sont encore anecdotiques. En effet, les moyens techniques déployés sont largement insuffisants: pas toujours d’espaces/portail de gestion pour les clients, pas de possibilités de revente des certificats de manière simple pour les revendeurs, encore une gestion papier/fax/email/excel/CRM pour la plupart d’entre elles.

– Ces entreprises de très haut niveau technique ont oublié d’être des entreprises commerciales. Nous le voyons tous les jours chez SSL247, il y a une différence d’approche incroyable entre les CA nord-américaines (Symantec, Comodo, Digicert) et japonaises (GlobalSign) et les CA européennes inexistantes sur les cartographies mondiales alors qu’elles avaient des atouts superbes! Toutes ces CA françaises expliquent des partenariats technologiques avec des grands groupes, mais la vente de leurs solutions soit en direct soit par leur réseaux de revendeurs, qu’en est-il?

– La norme RGS a rendu les CA françaises flemmardes. Les appels entrants de toutes les administrations françaises demandant des certificats RGS, personnels ou SSL ont laissé les CA dans une position d’attente et de simple prise de commande. Pas réellement de développement, sans une prise de conscience que ces commandes tombées du ciel grâce à un accès de protectionnisme auraient du être utilisées comme levier de croissance et non considérées comme un but ultime.

– Toujours pas d’API disponibles pour les revendeurs français ou internationaux, toujours pas de certificats DV, toujours pas de livraisons simples de certificats RGS 2* pour tous les gens qui doivent déposer leurs réponses aux appels d’offres en ligne. On parle de simplification de la vie des entreprises françaises, cette norme RGS est encore une dose de complexification des lourdeurs administratives.

Malgré tous nos efforts techniques et commerciaux pour répondre à nos clients sur les offres de certificats RGS en tout genre, nous nous trouvons dans l’incapacité de proposer ces certificats dans les mêmes conditions/standards qu’avec nos partenaires étrangers. Etant français et directeur d’une SARL à Lille, cela me désole de ne pas pouvoir travailler convenablement avec des fournisseurs français sérieux et au point, mais SSL247 ne peut pas baisser la qualité de ses prestations à laquelle ses clients sont habitués. C’est aux CA françaises de se réveiller et de sortir de leur torpeur.

Quand Free continue sa révolution sur le mobile

Cela faisait des mois voire des années que nous l’attendions… L’offre FreeMobile est sortie ce matin et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle ne nous a pas déçu!

Alors que Xavier Niel a distribué les gifles à Orange, SFR et Bouygues lors d’une keynote décontractée et excitante, l’annonce du tout illimité pour 19,99€/mois a fait sensation!

Et le tout illimité de Free Mobile est un vrai tout illimité a priori: 3G de data, appels illimités vers France, Europe, USA et Canada, SMS et MMS illimités, bref une offre record inexistante jusqu’à maintenant chez les autres opérateurs et le tout pour moins de 20€/mois, et 15,99€/mois pour les abonnées Free!

D’autre part, un forfait basique de 60minutes et 60 SMS est annoncé à un prix record de 2€/mois, et 0€/mois pour les abonnés Free!

En plus de ces forfaits, des atouts non négligeables à prendre en compte: des tarifs de roaming revus à la baisse, des téléphones à acheter avec des offres de paiements sur 12/24/36 mois, des téléphones non-lockés, et bien sûr des forfaits sans engagement, bref la liberté que Free revendique depuis toujours.

J’attendais l’arrivée de Free sur les mobiles, je suis déjà l’heureux détenteur d’une FreeBox révolution, encore une fois Xavier Niel tape fort et m’a conquis.

 

iZettle – Faciliter les paiements

J’ai découvert la solution “Square” aux Etats-Unis lors de l’achat de mon iPad à l’AppleStore de New York. Le vendeur a pris ma carte de crédit sur son iPhone, j’ai simplement signé du bout du doigt sur l’écran tactile, et on m’a envoyé par email ma facture acquittée… tout simplement.

iZettle est le Square européen, développé par des suédois. Ils ont saisi l’occasion d’avoir une réelle solution pour notre marché, habitué à la lecture des puces de nos cartes de crédit, plutôt que le simple “swipe” des bandes magnétiques des cartes comme le font les commerçants aux Etats-Unis.

Après une beta qui a fait ses preuves en Suède, iZettle se lance plus globalement et s’internationalise. Preuve en est, cette vidéo de lancement en anglais…

Je trouve que cette aventure sent bon le carton plein (levée de fonds de 8,2M€ sur un 1er round), et je suis très heureux de voir une initiative européenne concurrencer de manière forte un service analogue US.

Good luck to the iZettle team!

 

 

Samsung Galaxy S2 vs Apple iPhone 4S – Drop test

Juste une petite vidéo qui m’a fait plaisir. Alors que Samsung vend son Galaxy S2 comme des petits pains, et que les iPhoners continuent de défendre leur device, ces américains un peu fêlés ont testé les 2 téléphones stars du moment à leur manière…

Belle surprise!

 

Mon Samsung Galaxy S2, l’anti-iPhone 4S

3 ans. 3 années que j’étais passé du côté obscur et que j’avais rejoint la marque à la pomme avec l’iPhone. En septembre 2008, mon iPhone 3G avait la classe. Un système de navigation à la pointe, la facilité d’Apple sur un téléphone qui revolutionnait le monde geek des smartphones jusque là réservés aux ingénieurs, ou pire aux Blackberristes…

L’iPhone, c’était enfin une vraie possibilité de surfer sur le web sur un outil portable, c’était la fin du wap et de ses portails illisibles, c’était mes emails lisibles et faciles d’accés à tout moment. C’était aussi la révolution des applications qui me permettaient d’obtenir une multitude d’informations et transformaient mon iDevice en couteau suisse de dernière génération.

Accro à cette technologie qui me poursuivait partout, j’ai suivi le mouvement. J’ai ensuite acheté un iPhone 3GS blanc avec 34G de mémoire pour le frime. Et puis je me suis un peu lassé de plusieurs choses et concepts un peu énervants comme la véritable usine à gaz d’iTunes, l’impossibilité de me servir facilement de mon iPhone en disque dur, de lire les films dans le format que je souhaitais, de charger mes milliers de mp3 simplement… Je n’ai même pas changé de téléphone l’an dernier à l’annonce du 4G qui ne m’excitait absolument pas au regard des avancées technologiques annoncées. J’ai préféré jailbreaké mon iPhone 3GS et redécouvrir un peu les possibilités de cette bonne machine.

Clairement j’attendais l’iPhone5. Cet iPhone5 plus fin, plus puissant, “en forme de goutte d’eau”, bref ce nouveau pavé que devait jeter Apple dans la marre dans un grand “plouf”. Cette annoncede la sortie d’un iPhone 4S a tout juste fait petit “pschit”, et je suis allé le lendemain acheter mon tout nouveau Android Galaxy S2, et je dois dire que j’en suis plus que ravi.

Quel écran! Quelle fluidité de navigation! L’android market que je découvre chaque jour est aussi bien, voire mieux achalandé que le fameux App’Store. Toutes les sauvegardes, et autres synchronisations avec les outils google se font de manière transparentes et tellement intuitivement. Il semble loin le temps ou Apple semblait être le seul à proposer une navigation simple et claire. J’ai parlé très souvent sur ce blog de la guerre que se livrent mes 2 marques High tech favorites que sont Apple et Samsung. Sincèrement sur ce coup là, Samsung a fait très fort, et a priori arrive encore avec une petite merveille que sera le prochain Nexus Prime que je n’ai pas eu le courage d’attendre.

Apple a déçu avec ce dernier iPhone 4GS et d’autres constructeurs ne laisseront pas passer cette aubaine, en tout cas certainement pas Samsung.

Credit photo: le Figaro.

iPhone 4S – une keynote décevante?

Posted on

Pour les petits malchanceux qui n’ont pus suivre la Keynote “Let’s talk iPhone” d’hier soir en direct, voici ce qu’il s’y est passé.

Tout d’abord ouverture de la Keynote par Tim Cooks avec une énumération de chiffres :

–       Une petite présentation des différentes boutique Apple Store ouvertes ces dernières semaines et un total de 357 Boutiques dans 11 pays.
–       Lion fait une brève apparition pour s’affirmer avec 6 millions de téléchargements depuis sa sortie et une progression de 23% du marché du MAC contre 4% pour les PC.
–       Suivi de l’iPod: 300 Millions d’iPods vendus en 10 ans, 45 Millions en 1 an  et 20 Millions de titres de musique disponible sur iTunes.
–       Quelques infos sur les iPhones actuels : Smartphone qui satisfait le plus  parmi tous ses concurrents, la version 4 s’est autant vendue que  les 3 autres versions cumulées !
–       En ce qui concerne l’iPad: 1000 écoles utilisent l’iPad, l’avion A40 l’utilise également dans le cockpit. L’iPad est bel et bien la tablette « number one »
–       En terme d’iDevices tous confondus nous atteignons un total de 250 millions d’appareils utilisés à l’heure actuelle.

Scott Forstall entre en scène pour nous parler iOS (c’est quand même son domaine au quotidien).

–       Des chiffres encore des chiffres : 140000 applications pour iPad, 18 Milliards d’Applications téléchargées et 3 Milliards reversés aux développeurs.
Suivi de l’annonce d’une nouvelle Application made-in Apple : Cards ; Vous créez une carte postale virtuellement depuis votre iDevice et Apple l’envoie pour vous (aucune annonce sur les tarifs d’envoi).

Suivi d’un petit rappel (pour les accros de l’iDevice) et d’une découverte pour ceux qui découvrent Apple depuis peu de iOS 5 avec dans le désordre, :

– Intégration de Twitter dans tout l’univers de l’OS (ce qui va sûrement lancer réellement Twitter en France !)
– Kiosque à Journaux (News Stand) avec la possibilité de télécharger les nouvelles parutions de vos abonnements en tâche de fond.
– Mise à jour de l’OS de l’iDevice « over the air » (sans câble de synchronisation).
– Nouveau clavier
– iMessage
– Raccourci Appareil Photo sur le Lockscreen (écran déverrouillage de l’iDevice)

Pour la liste complète allez faire un tour ici et pour la date de sortie officielle pour tout le monde : 12 Octobre 2011

Place maintenant à Eddy Cue responsable de iCloud qui nous rappelle la gratuité de ce service fourni et intégré par Apple dans les applications natives et officielles d’Apple ainsi que toute application créée par les développeurs intégrant l’API d’iCloud. Une nouvelle fonctionnalité fait encore son apparition avec Find My Friends qui vous permettra de savoir où se trouvent vos amis (ayant bien entendu un iDevice avec iOS 5 et la fonction Find My Friend activée, un peu à la sauce Lieu de Facebook). iCloud comprend 5 GB de stockage gratuit pour l’ensemble de vos sauvegardes : Mail, Documents et sauvegarde (backup). Pour les Photos pas d’info mais dans la Keynote de Juin tout était précisé. Pour la synchro des musiques dans le nuage c’est du ressort de iTunes Match disponible fin octobre pour les US et pour un tarif de 24$99 par an.

Le coté software laisse place maintenant à la partie Hardware avec son responsable Phil Shiller qui entre en scène et nous parle de l’iPod Nano avec son lot d’améliorations à commencer par l’application Nike+ et son interface web ainsi que l’ajout de 16 nouvelles horloges (pour ceux qui aiment le porter en bracelet). Question prix cela est abordable avec 129$ pour la version 8GB et149$ pour la 16GB. La version Nano nous amène à la version Touch qui gère également l’iOS 5 avec iMessages et iCloud et pour les puristes du blanc il sera également disponible dans ce colori en date du 12 Octobre également.

Les petites choses annoncées, place à L’ANNONCE du jour très attendue, le nouvel iPhone : 4S, 5 ?

Et le gagnant est l’iPhone 4S avec lui aussi un lot de nouveauté interne et non pas externe à la grande déception de bon nombre d’entre nous.

Cet iPhone 4S embarquera une puce A5 (comme l’iPad 2), annoncé comme 2 fois plus rapide que le 4, 7 fois plus rapide pour faire tourner la 3D, ceux qui nous amène à un rendu graphique proche d’une XBOX 360 (oui oui Apple fait bien une comparaison à la console de salon de son concurrent Microsoft !!)

Et nous retrouvons Phil Shiller qui nous parlent des améliorations apportées à la batterie avec ce nouveau processeur ainsi que la qualité d’appel. L’iPhone 4S est « universel » pour les réseaux GSM et CDMA et des vitesses de téléchargements augmentées :

Un changement conséquent au niveau de l’APN pour l’iPhone 4S et son appareil photo 8 Mpx, 60% de pixels de plus que l’iPhone 4 ! Un nouveau capteur de luminosité a été intégré afin d’être plus sensible aux variations de luminosité. Ce capteur permet une résolution en 1080p HD en enregistrement vidéo. Dernière fonction présentée : l’AirPlay Mirroring disponible sur l’iPhone 4S comme le fait son frère l’iPad 2.

La présentation de l’iPhone 4S touche à sa fin et nous revenons sur l’iOS 5 avec Siri, le contrôle vocal d’Apple. Ce contrôle vocal semble juste être le must du contrôle vocal actuel. Vous lui demandez le temps de demain, l’iDevice vous répond en image et en texte. De même, si vous lui demandez de vous réveiller, il active le réveil et vous l’affiche afin d’être sûr que ce qu’il comprend correspond bien à votre demande.

Une multitude de chose sont possible : demander un itinéraire (ouvert dans Maps), la liste des resto à proximité, SMS (dictation), mails, Wikipedia, combien de jour reste-t-il avant noël ou encore nous pouvons demander à l’iDevice de se présenter, chose à laquelle il répondra « I am a humble personal assistant » ( je suis un humble assitant personnel )

Siri sera disponible uniquement pour l’iPhone 4S ! Et le tout disponible en Français, Anglais Allemand à ses débuts.

On finit cette partie par un ultime résumé des fonctions de l’iOS 5 ainsi qu’un spot publicitaire de l’iPhone 4S.

L’article est à présent terminé,  restez connectés sur Blogeezer, nous vous préparons un petit dossier sur le Jailbreak, oui, non, pourquoi, pourquoi pas, comment, danger, utilité…

A bientôt sur Blogeezer, Hawaien88.

 

Orange, France Telecom, bureaucratie et echec

Alors que je suis supposé changer de bureau pour mon entreprise, et que ces nouveaux locaux sont livrés depuis déjà un mois, il m’est impossible d’offrir à mes collaborateurs de meilleurs conditions de travail à cause d’Orange.

En effet, j’ai choisi pour des raisons très évidentes de coûts de passer sur une solution de VoIP avec OVH, intervenant incontournable de l’hébergement en France qui s’est lancé récemment dans les lignes SDSL et la téléphonie par Internet (15€/mois seulement pour des appels illimités Europe/US et mobiles français…). La solution est forcément interessante, malheureusement la mise en place est devenue un véritable cauchemar, et ce en grande partie par la faute de Orange / France Telecom.

Pour mise en place des services d’OVH, plusieurs interventions de la part d’Orange devaient avoir lieu, dont le fameux dégroupage/passage sur des lignes SDSL. Ce rendez-vous avec un technicien FT aurait du se passer au début du mois d’août. Comme j’étais en déplacement sur la côte Ouest des Etats Unis, je ne répondais pas à leurs appels à 3h du matin et leurs messages ne laissaient aucun numéro à rappeler. Suite à ces appels sans réponse, FT a décrété sans chercher plus loin que mon dossier était clos.

Depuis, je suis balancé de services OVH en services France Telecom. Je suis passé en boutique Orange,  j’ai appelé le 1013 la semaine dernière où j’ai appris que mon dossier avait été classé. J’ai donc demandé à le relancer et on m’a confirmé un passage pour activation de ma ligne SDSL en ce jour lundi 12/09. Je croyais enfin être sauvé… C’était sans compter l’incapacité de France Telecom, des ses services et de ses collaborateurs de communiquer de façon intelligente et de suivre convenablement un dossier. Ce matin, appel d’Orange pour me confirmer la venue du technicien pour activation de ma “livebox”!!! Bien sûr, je confirme tout de suite que ce n’est pas l’intervention voulue de ma part, et j’ai la plaisir de m’entendre dire, “il faut que vous appeliez le 1013″… retour donc à la case départ, encore une semaine de perdue après 2 mois de galère…

J’appelle donc le 1013, et voilà ce que me dit le répondeur après 10min en ligne: “si cela concerne Internet, nous ne sommes pas en mesure de vous répondre en ce moment, veuillez contacter votre opérateur”, OVH en l’occurrence pour moi, qui ne sont eux non plus pas en mesure de m’aider et qui de leur côté “attendent un retour de FranceTelecom” depuis 1 mois…

Bref, encore une impasse due à l’énorme taille d’Orange, à leur clair refus d’aider les sociétés promouvant la VoIP, et leur incapacité à suivre convenablement un dossier dans les méandres sous-staffées de leur service client.